Construction de banques d'ADN génomique de grands fragments (BAC)

Les banques de grands fragments d'ADN génomique (ou banques BAC) sont essentielles à l’étude des génomes. Le clonage des fragments d'ADN de grande taille dans des vecteurs BAC facilite leur manipulation et leur multiplication ainsi que leur conservation à long terme. Une banque BAC peut être utilisée pour identifier et isoler des gènes d'intérêt ou pour définir la cartographie physique et séquencer un génome.

Nous réalisons l’ensemble des étapes de construction des banques BAC, depuis l'extraction d’ADN à partir d’un tissu végétal jusqu’à la production de clones BAC réarrangés en microplaques :

Toutes les étapes sont tracées par Genolims, le système d’information du CNRGV.

Nous proposons différentes stratégies en fonction du degré de connaissance du génome de la plante étudiée.
Si la plante d'intérêt n’a jamais été étudiée au niveau génomique, la banque BAC constituera une première voie d’accès vers les gènes et les séquences d'intérêt.

En lien avec une carte génétique, une banque BAC constituera le point de départ pour établir la carte physique du génome et éventuellement le séquencer.

Si une séquence du génome de votre plante intérêt ou d’une espèce proche existe, en disposant d’une banque BAC, vous pourrez accéder à la diversité génétique d’écotypes ou d'espèces apparentées.

Le nombre de clones de la banque BAC et donc sa couverture seront définis en fonction des objectifs de votre projet.

La construction d’une banque BAC peut être couplée à la création de pools 3D ou de filtres haute-densité permettant de rechercher toutes séquences d’intérêt. Ce travail peut etre réalisé sous forme de service au CNRGV.

Divers projets concernant des plantes modèles ou de grandes cultures sont actuellement conduits au CNRGV.

Powered by eZ Publish™ CMS Open Source Web Content Management. Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS (except where otherwise noted). All rights reserved.